L'éveil musical : découvrir la musique à tout âge

Publié le : 02/06/2019 - Catégories : Bien être

Eveil Musical

La musique est pleine de vertus. Elle apaise et détend, mais peu aussi stimuler et (r)éveiller. Elle s’écoute ou se joue, seul ou à plusieurs. Et surtout, elle est accessible à tout le monde… et à tout âge. Vous avez envie de laisser s’exprimer le musicien qui sommeille en vous ? Vous aimeriez découvrir les joies de la musique ? Ou initier vos enfants à cet art ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’éveil musical, pour petits et grands.

À quel âge commencer ?

Souvent, les parents se demandent à quel âge initier leurs enfants à la musique. Mais en fait, l’éveil musical commence dès la naissance – voire pendant la grossesse – lorsque vous chantez des comptines au bébé ou lui faites écouter des berceuses. Cette première familiarisation avec le monde de la musique est essentielle pour développer son expérience sonore. Par la suite, le petit va naturellement imiter son entourage, notamment en fredonnant ou en chantant.

Idem, certains jouets (comme les hochets) sont similaires à des instruments de musique. En les secouant ou en les tapant, le bébé va en quelque sorte jouer de la musique. Plus tard, vous pouvez même lui proposer quelques instruments de musique adaptés à son âge (xylophone, maracas, tambour, grelots, etc.).

En outre, on parle souvent de l’éveil musical des enfants. Mais les adultes peuvent tout aussi être initiés à la musique : il n’y a pas d’âge pour commencer. Quel que soit votre âge, vous pouvez tout à fait assimiler les bases de la musique, apprivoiser un instrument ou apprendre à chanter. Si vous en avez envie, c’est possible !

Éveil musical : quelle approche choisir ?

Concrètement, l’éveil musical se décline de nombreuses façons : jouer d’un instrument, chanter (seul, dans une chorale…), danser ou encore écouter différentes mélodies... Toutes ces approches permettent de se familiariser avec la musique et apportent des bienfaits complémentaires. Parmi eux, on compte la confiance en soi, l’expression personnelle, la communication, la concentration, l’écoute et même l’empathie.

On choisira surtout la méthode en fonction de l’âge de la personne, de son niveau et de ses goûts. Notamment, l’éveil musical collectif est intéressant pour les tous petits. On privilégiera alors l’expression corporelle ou le chant. Prévoyez des séances courtes : la capacité d’attention des bambins est très limitée !

Dès cinq ans, l’enfant pourra également commencer à apprendre les notions musicales de base (rythmes, timbres…) et s’initier à quelques instruments. De plus, les spectacles musicaux – improvisés ou non – sont aussi un excellent moyen d’éveiller un enfant à la musique.

Chez les adultes, l’éveil musical pourra être un peu plus complexe, sans pour autant oublier l’aspect ludique. Si vous voulez apprendre à jouer d’un instrument, une bonne option est le tongue drum. Très intuitif et facile à apprivoiser, il se joue avec les mains ou des baguettes (conseillé pour les novices). Il vous aidera à vous familiariser avec les notions de notes, de tempo, de rythme, etc. Et grâce à sa conception qui vous empêche de faire des fausses notes, vous pourrez jouer facilement des mélodies harmonieuses.

Finalement, quel que soit l’âge du public, l’essentiel est de mêler pédagogie et divertissement, pour que l’éveil musical reste ludique et agréable.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)